Qu’est-ce que la symbolique des maladies?

La théorie est la suivante : on ne contracte pas une maladie ou un mal par hasard, la maladie est une nécessité psychique comme toute activité humaine. En d’autres termes, avant même de devenir une réalité biologique la maladie répondrait un besoin psychique. La partie biologique est visible, c’est ce qu’on appelle le symptôme.
La partie psychique, elle, reste souvent inexplorée. Pourtant, elle est antérieure à la réalité biologique. Elle en serait même la cause ou le déclencheur. Nous aurions donc tout intérêt à s’occuper d’elle d’abord, avant de prendre en compte le symptôme. C’est-à-dire à peu près l’inverse de ce qui nous est proposé aujourd’hui par la médecine conventionnelle.

C’est le pari qu’a fait le Docteur Pierre-Jean Thomas Lamotte en quittant les hôpitaux de Paris où il était chef de clinique pour exercer la médecine en cabinet en Normandie. Ce choix radical s’explique par sa volonté d’avoir des résultats pour ce patient. À l’hôpital, lorsque les patients venaient le voir, il était déjà très tard. Et l’univers n’était pas propice à l’écoute qu’un patient a besoin pour exprimer : « ce qui n’a jamais été dit à personne ».

Dans les cahiers du Cridhomh , on nous explique : « Dans les cas cliniques bien documentés, la maladie apparaît comme la compensation symbolique d’une souffrance intime gardée, secrète, inavouée, refoulée. Les symptômes mettent le sujet dans un état qui le protège et l’empêche symboliquement de vivre cette souffrance. »

En clair, les symptômes sont un mal créé pour en oublier un autre. En s’attaquant à cet autre mal, on peut espérer faire disparaître le symptôme (ou le soulager). Si je règle le conflit familial qui a provoqué mon cancer, j’aurais plus de chance de guérir. Si je le règle avant d’avoir déclenché un cancer, peut être n’en n’aurais-je jamais.

Cette théorie fait évidemment la part belle à la neurologie et donc au cerveau ! Elle oblige la médecine à changer de paradigme. Nous ne sommes pas seulement un corps marqué par des symptômes et des maladies mais un être dont le psychisme peut souffrir. Comprendre la compensation symbolique, c’est déjà tenter de soulager le psychisme.

Le Docteur Pierre-Jean Thomas Lamotte démontre à l’aide du scanner que la cause des maladies est un conflit psychologique vital, qui engendre un stress. Quand ce stress devient insupportable, le cerveau produit une « cible » : quelque part dans le cerveau, se créé un espace qui correspond au conflit. On peut l’identifier sur le scanner. Si le conflit persiste par manque de solution, le cerveau somatise : il déclenche une maladie ou un symptôme dans l’organe cible qui correspond à l’espace créé pour le conflit.

Il s’agit là d’un espace de recherche nouveau et immense qui ouvre à la médecine d’incroyables perspectives, même si aujourd’hui nous en sommes encore aux premiers balbutiements. Une chose est sûre, les résultats sont là pour les patients.

Pour aller plus loin :

Lire : Et si la maladie n’était pas un hasard ? du Dr. Pierre-Jean Thomas Lamotte, Editions Le Jardin des Livres, 2008

 


47 réponses à “Qu’est-ce que la symbolique des maladies?”

  1. Jaton Anne dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette information.
    J’ aimerais me rendre a cette conference, pouvez-vous me dire combien ca coute et tous les details pratiques? je viendrais de Geneve.

    Dans l’attente, avec mes meilleurs messages,
    Anne Jaton

  2. Messieurs,

    La théorie exposée ici, ressemble étrangement à celle du renommé Dr Hammer (pardon si l’orthographe est erronée). Il a été attaqué par l’Ordre des Médecins, mais sa théorie a eu des très bons résultats.

    Merci de me répondre pour quoi, son nom n’est pas rappelé sur ce texte et de me dire si le Dr. Lamotte le cite dans son ouvrage.

    Merci également de votre action pour la Santé.

    Bien cordialement.

  3. choffe dit :

    votre sujet est interessant , mais pas nouveau ( medecine chinoise).

    la question aujourd’hui que de nombreuse personnes se posent , c’est comment remedier a mon probleme? Le corps reagit suite a des blocages inconscient qui viennent de l’esprit … OK
    Mais de nombreuses personnes qui s’introspectent sont conscient d’etre en partie a l’origine du symptome et nombreux sont ceux qui cherchent les remedes et une medecine qui considere l’homme dans sont ensemble.Le pourquoi est plus connu , que le comment et ou se soigner . Cordialement

    • Béatrice dit :

      Bonjour,

      Parmi les nombreuses approches qui existent, il en une qui a une place de choix : la kinésiologie. Cette approche globale de la personne vise à favoriser un état d’équilibre physique, mental et émotionnel.L’objectif est d’identifier les causes de conflits intérieurs et de mal être, de libérer les blocages, les inhibitions et les douleurs liés au stress, d’enlever le poids des charges émotionnelles et de prendre de la distance par rapport aux émotions qui nous animent. Cette méthode d’accompagnement trouve sa spécificité dans le dialogue avec le corps (ce qui permet d’échapper au contrôle conscient du mental), via le test musculaire.
      Si cette méthode d’accompagnement vous intéresse, vous trouverez des adresses de praticiens certifiés sur le site du Syndicat National des Kinésiologues.
      Béatrice
      Kinésiologue ®

  4. jean baptiste dit :

    Bonjour,
    La médecine naturelle ou comme la nomme certains détracteurs, la médecine « alternative », mais alternative à quoi au juste ? au dogme imposé par notre médecine occidentale (qui par ailleurs sauve des milliers de vies chaque jours), qui consiste à surtout ne pas prévenir des maladies (entre autre par le nom remboursement des médicaments nécessaires à ce type de pratique), mais à les « gérer » dans l’urgence. Attendre le mal pour en avoir conscience.
    Voici le constat personnel qu’un petit gens comme moi peut faire face à des géant comme vous et d’autres de la médecine naturelle et « traditionnelle ». Je fais ce constat car une personne proche, qui m’est très précieuse, souffre. Elle souffre d’une pathologie mentale, que les médecin psychiatre appellent maniaco-depression ou, plus à la mode, la bipolarité. Elle est en phase aiguë de sa maladie depuis 6 mois maintenant, ayant essayé plusieurs traitement d’anti-D, de régulateur d’humeur et autres anxiolytiques. Elle en est à un point que la prochaine étapes que les médecins et psychiatres, psychologue qui l’entourent lui prédisent, c’est l’hospitalisation (pour la seconde fois).
    Chose qui la rebute fortement et qui ne fait qu’accentuer son énervement et dépression.
    MA QUESTION EST: N’Y A T-IL AUCUNE AUTRES ALTERNATIVES DANS LA MÉDECINE NATURELLE, DITE DOUCE, QUI PUISSE TRAITER EFFICACEMENT LE MAL QUI LA RONGE (qui commence petit à petit à me ronger aussi)?

    Dans l’attente d’une réponse de votre part recevez mes cordiales salutations.

    • Hélichryse dit :

      Compliqués, les troubles bipolaires, Jean Baptiste. Hors traitement médicamenteux à base de lithium presque toujours prescris pour « lisser » les phases maniaques et les phases dépressives, les naturopathes et autres praticiens de médecine naturelle sont souvent démunis. On peut néanmoins tenter de redonner aux neurones et aux cellules une meilleure plasticité membranaires à l’aide d’Oméga 3 issus de poissons et plus spécifiquement d’huile de Krill. vous trouverez des infos à ce sujet sur internet. Il convient d’en prendre à minima 2 grammes par jour sur à minima 8 semaines (le temps que les acides gras réparent les dites membranes. J’ai entendu parler d’effets intéressants avec ces oméga 3 particuliers principalement dans des cas de dépression mais parfois aussi avec des maniaco dépressions. Une consultation chez un naturopathe serait intéressante pour votre amie, Une réforme globale de l’alimentation et en particulier l’abandon total du blé(gluten) et un apport judicieux de substances vitales (minéraux, oligo éléments et vitamines critiques comme les vitamines B, le Mg dont les personnes dépressives sont souvent très carencées pourrait apporter un soulagement. Il serait utile de travailler aussi l’aspect psycho émotionnel avec un thérapeute qualifié. La technique psycho énergétique qu’ est L’EFT (Emotional Freedom Technique est remarquable à de nombreux égards dans le soulagement de très nombreux problèmes de santé…
      Bon courage à vous, et même si le chemin vous paraît tortueux, il ya toujours moyen d’accompagner et de soulager la souffrance quand on considère l’être humain de Manière globale. Hélichryse, Praticienne de santé Naturopathe.

    • Juliette dit :

      Bonjour,
      j’ai un frère qui souffre aussi de ces mêmes troubles. Il a fait plusieurs fois des crises graves mais n’a jamais été hospitalisé et n’a pris que des calmant au moment des crises. Il est suivi par une praticienne d’ayurvéda en Allemagne ou il vit et il fait du yoga tout les jours. Le yoga et la méditation sont ce qui le sauve dit-il est il sent tout de suite son système nerveux s’emballer si il arrête d’en faire régulièrement. Et bien sur comme Helichryse la dit l’alimentation est primordial!! Il prends des oméga 3 plus une alimentation très très saine plus de la vitamine D car on est souvent carencé aussi. Voila, j’espère que ça peut vous aider car ce sont des troubles qui sont vraiment terrible a vivre pour la personne et son entourage et je pense que une fois que l’on a trouvé ce qui marche le plus important c’est de garder cette équilibre. bonne chance
      Juliette

    • Oubaemir dit :

      Un livre très intéressant : « Guérir » de David Servant-Schreiber.Les états dépressifs seraient d’origine inflammatoire et donc l’huile de krill qui a été testée sur plusieurs personnes donne de très bons résultats.

  5. BOURGOIN dit :

    Je suis particulièrement scandalisé quand je vois toutes les recherches qui se font sans parler du docteur Rick Geerd HAMER qui a guéri sans médicaments et seulement avec des entretiens 6700 de ses patients sur 7200 cancéreux et que pour le remercier on a poursuivi en Allemagne puis en France puis en Espagne de la part de la France qu’il a fait extrader puis qu’il l’a emprisonné pendant trois ans et demi en quartiers de haute sécurité à Fleury-Mérogis !
    Lui, a tout trouvé et l’a prouvé scientifiquement (ce qui a été corroboré par diverses facultés de médecine des pays de l’Est) grâce entre autres au scanner qui était alors tout nouveau et je le sais puisque j’ai fait mes études d’infirmier lorsque les trois premiers ont été installés à Paris en 1980 et qu’il a commencé à comprendre toutes ces choses cette année-là et même en 1978. J’ai fait mes études à l’Assistance Publique des hôpitaux Paris. Il est aujourd’hui obligé de se terrer alors que des médecins de son époque dont un qu’il a formé s’est emparé de ces découvertes en prétendant qu’elles étaient siennes ! défendre aujourd’hui sa théorie est une bonne chose et je soutiens la recherche dans cette voie mais de grâce que l’on rende hommage au véritable découvreur qui lui, est allé très loin et on peut le dire de façon géniale car on utilise ce terme strictement pour tout aujourd’hui alors que même Newton et Einstein refusaient de qualifier leur découverte de cet adjectif, au véritable découvreur donc, qui aujourd’hui doit se cacher à l’étranger, que l’on a assassiné psychologiquement et presque aussi physiquement ! Tous ceux et toutes celles qui vont dans cette voie ne peuvent pas l’ignorer ni lui ni ses découvertes stupéfiantes ! ! ! J’écris un livre important qui va expliquer entre autres pourquoi ce monde en tous les cas dans ses aspects diaboliques va cesser dans très peu de temps et j’ai autorité pour le dire et pas une autorité d’en bas mais d’en haut car ces clés ont été redonnées en 1830 par l’apôtre Pierre lui-même et nous somme aujourd’hui plusieurs million à les posséder sur la terre !
    L’une des grandes choses que nous devons acquérir c’est l’honnêteté ! Que l’on rende donc hommage à ce grand cancérologue et que l’on reconnaisse avec humilité que c’est lui qui a tous prouvé !
    Hippocrate lui-même y pensait déjà au siècle de Périclès quand Rome allait naître un peu plus de sept siècles avant Jésus Christ mais aussi un grand médecin dont je ne me souviens plus du nom et qui a vécu je crois encore avant lui d’au moins deux siècles ! Merci de bien vouloir parler et de rendre gloire à ce grand cancérologue allemand ! Pierre Bourgoin.

    • Nicolas Zanin dit :

      Bonjour Pierre,
      je viens de lire votre témoignage qui m’a profondément touché , je souhaite maintenant connaitre l’histoire de ce Docteur Rick Geerd Hamer.
      Quel est le nom du médecin qui c’est emparé de ses recherches?
      Y a t’il des ouvrages du Docteur Hamer qui existe? Que se soit sur ses recherches ou sur son arrestation.
      Vous dites : »J’écris un livre important qui va expliquer entre autres pourquoi ce monde en tous les cas dans ses aspects diaboliques va cesser dans très peu de temps et j’ai autorité pour le dire et pas une autorité d’en bas mais d’en haut car ces clés ont été redonnées en 1830 par l’apôtre Pierre lui-même et nous somme aujourd’hui plusieurs million à les posséder sur la terre ! »
      Je voudrais tellement en savoir plus.
      Je vous souhaite bonne réception de ce mail et attend impatiemment une réponse de votre part.
      Faites aussi attention a vous , ne vous retrouvez pas dans une situation comme celle du DR Hamer.
      Que Dieu vous protège.
      Nicolas Zanin

    • Richter Edgar dit :

      Je scandalisé, comme vous, de voir combien de personnes s’accaparent la Médecine Nouvelle du Docteur Hamer !
      En plus, pour apporter une touche personnelle, il la dénature !
      Hamer a tout découvert et a les preuves scientifiques, mais il met en jeu trop d’intérêts dans le monde commercial de la médecine officielle aux ordres des grands labos mondiaux et de leur serviteur l’OMS.
      La médecine est devenue un business, d’ailleurs vous remarquerez qu’un médecin ne plus « je vais vous guérir » mais  » je vais vous soigner » car un patient guéri est un client perdu!
      Pour confirmer voir lien ci-dessous
      http://www.youtube.com/watch?v=m1tIwbV8AyA

  6. gertaldi dit :

    J’ai 80 ans mais je n’ai jamais eu de maladie grave. Mais je me rends compte que la vie que j’ai eue très occupée par le travail et à élever 3 enfants, auxquels s’ajoute du sport, j’ai mis mon corps à rude épreuve. Aujourd’hui malgré une vie calme et agréable, j’ai certains jours des douleurs assez fortes le long de la colonne vertébrale les omoplates les vertèbres cervicales. J’ai eu une arthrodese entre la 5ème et la 6ème vertèbre car je ne pouvais plus avancer il y a une dizaine d’années. Y a t-il un remède naturel pour certains jours ? Pour le moment je prends 2 ou 3 DOLIPRANE 1000 chaque jour, et je prends le temps de vivre. Merci de me répondre.

  7. Paul Bosmans dit :

    Quand je lis les quelques lignes précédentes du Dr Thomas cela confirme les travaux du Dr Hamer qui étaient éloquents sur le sujet et non reconnus par l’ordre des médecins allemands. Il ne fallait pas scier la branche sur laquelle ils étaient bien assis dessus.
    Pour ma part, étant marié avec d’énormes difficultés d’entente dans le couple avec toutes sortes de maladies consécutives inéluctables, j’ai attendu les procédures de divorce pour accepter une opération de la hanche qui paraissait anodine , et pourtant il s’agissait d’une tumeur maligne. Ce faisant, mon urologue ne m’avait pas informé sur la nature de l’opération et c’est seulement 10 ans après que j’avais sollicité cette réponse auprès de son fils qui avait repris son cabinet. Néanmoins, après le départ de mon ex, j’avais poussé un ouf de soulagement et réglant ainsi ce problème tel qu’il est formulé dans la théorie du Dr Hamer.
    Tout cela pour vous dire que je suis entièrement d’accord avec ces théories de marquage dans le cerveau et qui peuvent se guérir.

    • Annie Fortin dit :

      Ce que le docteur Thomas-Lamotte n’a pas l’honnêteté de dire, c’est que ses soi-disant recherches ont été pompées littéralement des travaux du docteur Hamer. Il a été formé patiemment par le docteur Robert Guinée, un des premiers francophones à avoir fait connaître les travaux de Hamer au public ! C’est suite à cela qu’il a écrit son livre.
      Donc, les travaux de Pierre-Jean Thomas-Lamotte ne confirment pas les travaux de Hamer. Ils les copient. Malheureusement, une fois de plus, il n’a pas le courage de citer ses sources (de peur d’être persécuté comme Hamer lui-même ?) et préfère s’approprier le mérite de son prédécesseur.
      Dommage que dans ce monde, il n’y ait pas plus d’éthique et de courage…

      • ipsn dit :

        Bonjour,
        Merci pour votre commentaire mais votre remarque est injuste. Le Dr. Thomas Lamotte cite Hamer dans ses livres et ses conférences. Mais vous avez raison, nous aurions pu citer les travaux de Hamer dans notre article. Bien cordialement, L’IPSN

    • persuadée que le mental fait beaucoup dans les maladies qu’elles soient physiques ou psychiques, personnellement après 3 grosses déprimes, mon mari m’a aidée par la méthode Coué; j’ai toujours mis le beau et le positif, tout le mal détruit l’homme, il faut comprendre que chacun possède en lui les ressources nécessaires pour faire face, nous avons en nous et dans la nature tout ce qu’il faut pour garder un équilibre, nous sommes tous liés aux uns et aux autres, quand on a compris la grandeur de l’AMOUR, du respect de l’autre, des différences, de la tolérance,de la compassion, nous pouvons vivre en Paix dans notre corps en union avec l’Esprit. L’homme sur cette terre devait être heureux, il faut qu’il découvre les vraies valeurs de la vie.

  8. Bravo pour votre travail qui cherche à rencontrer et informer
    le plus de personnes possible.

    Votre approche psychosomatique vulgarisée va vers le MEILLEUR
    pour la SANTE de chacun de nous.

    J’apprécie énormément, de plus notre Sécurité Sociale ferait
    des économies…..

    Bien à vous,

    M.F. Boullet

  9. Tous cela est décris dans les livres et bien plus encore du philosophe
    OMRAAM MIKAËL AÏVANHOV ! et dans le livre du philosophe de PETER DEUNOV « UN ESPRIT SAIN DANS UN CORPS SAINT !

    EN VOILA DE VÉRITABLE BIJOUX POUR CELUI QUI VEUT RÉFLÉCHIR AGIR POUR LUI MÊME PAR LUI MÊME ? DANS UN ÉQUILIBRE DE VIE BIEN ENTENDU

  10. Je suis heureuse de vous entendre parler dans ce sens-là. Se soigner par le naturel est très bien, mais c’est encore une chose de vraiment se demander comment fonctionne un être humain et quelle place son corps a réellement et donc pourqoi tombons-nous malade?… Je vous suggère à ce sujet les travaux de Lise Bourbeau (« Ecoute ton corps », déchiffrage des malaises et maladies dans « Ton corps dit aime toi »).

    Cordialement, Gaëlle.

  11. Pélicant dit :

    Je viens de faire une horrible cystite qui m’a fait remonter à l’origine du conflit antérieur remontant à plusieures dizaines d’années….

    Conflit de territoire, l’apparition douloureuse de la cystite
    était à la hauteur de la révélation.

    R.P

  12. J’ai souffert d’un fibrome tout au long de ma vie qui me donnait des règles très abondantes. Normalement à la ménopause (ce que dit la médecine traditionnelle) ce fibrome disparaît presque et s’assèche. Pour moi à 50 ans cela a été l’inverse le fibrome a provoqué des saignements et hémorragies. Toute ma vie je n’ai pas été respectée par les hommes sous différentes formes (attouchements du père pendant l’enfance)et je n’arrivais pas même avec des thérapies brèves à me sortir de ce schéma de dépendance. Au moment des hémorragies j’ai réalisé enfin qu’il fallait que je change litteralement afin de me faire respecter totalement. J’ai cherché avant l’opération quelqu’un qui puisse me faire une médecine énergétique mais c’était trop tard j’avais trop subi… J’ai accepté l’opération l’hystérectomie mais quelquechose me gênait quand le chirurgien me demandait aussi l’ablation des ovaires. J’ai compris que je ne voulais pas car mon cycle féminin disparaissait par là-même. J’ai donc imposé au chirurgien s’il ouvrait et qu’il voyait mes ovaires en bonne santé de ne pas y toucher ce qu’il a fait. Je mesure l’impact du psychologique (heureusement que je faisais des thérapies après chaque rupture) j’ai limité les dégâts j’aurais pu aller tout normalement vers un cancer de l’utérus. Je suis présente au jour le jour maintenant à une bonne santé de mon psychisme….

  13. oui, je suis entièrement d’accord, j’ai moi-même été victime d’u’ne maladie du cerveau, déclenchée
    par un gros souci.
    un de mes frères et une de mes soeurs, également, eux, malheureusement, en sont morts. après
    un cancer.

  14. Annie dit :

    C’est tout à fait cela, c’est très juste.

    Nombreux sont maintenant les personnes qui s’auto-s’instruisent avec le développement personnel et les livres qui permettent de comprendre pourquoi on est malade. Tout ceci est exact.

    Seulement, beaucoup de personnes trouvent leur compte du fait d’être malade, on les écoute mieux, car ils ont quelque chose à dire, la plupart d’entre eux ne veulent pas guérir, leur façon d’exister est la maladie = « le mal a dit ». Personnellement je fais de la relation d’aide et les gens refusent de comprendre et d’essayer même de guérir. Ils ont tout un tas de raisons pour ne pas « creuser » les raisons de leur mal être ou de leur maladie, car souvent ouvrir les yeux est plus douloureux que la maladie elle-même, il faut aussi tenir compte de cela.

    Effectivement, la maladie n’existe pas. Il y a une religion (dont je tairais le nom) qui pratique cette conception des choses , et les ayant côtoyés un moment, j’ai pu m’apercevoir qu’ils avaient raison, les enfants ont tous une à deux années d’avance à l’école, ils sont bien dans leur peau, n’ont pas besoin des autres pour être ce qu’ils sont, ils ne donnent pas corps à la maladie en réglant les conflits et les contrariétés dans leur vie. Ils m’ont aidé à mieux comprendre ce qui se passait dans le cerveau, je les en remercie, même si hélas,je ne suis pas croyante, je leur suis reconnaissante de m’avoir ouvert les yeux et la réflexion.

    Merci et Bravo à eux !

  15. Bonjour, Connaissez vous le livre du docteur Henrard Michel,
    COMPRENDRE SA MALADIE d’après les découvertes du Dr Ryke Geerd Hamer
    Editions Amyris.
    Par certains aspects j’ai l’impression que votre conception et la sienne présentent des similitudes.
    J’ai eu l’occasion d’entendre des témoignages très touchants de guérisons de patients venus le consulter et la grande intégrité et honnêteté du Dr Henrard
    Merci de vous intéresser à cette publication qui peut rendre l’espoir à ceux que la médecine classique condamne

  16. Guy Arbour dit :

    Voici un site qui a plusieurs témoignages de guérisons de maladies chroniques.

    Cette homéopathe extraordinaire a toujours dit que les  »maladies »ne sont en réalités que des symptomes créés par nos émotions
    Elle a déja donnés plsieurs conférences en Belgique et en Suisse

    http://www.homeodoc.ca/index.php?page=temoignages

    Guy

    Bravo

  17. je viens d’écrire à propos du livre du Dr Michel Henrard COMPRENDRE SA MALADIE aux éditions AMYRIS
    C’est la première fois que j’en parle et m’est renvoyé que c’est un doublon.A m’expliquer

  18. Muriel dit :

    J’adhère totalement a cette vision ou plutôt réalité car je la vis. Je souffre de fibromyalgie et je sais maintenant pourquoi car j’ai entrepris une psychothérapie, je fais des séances d’EMDR,de la fascia thérapie et de l’ostéopathie myo-fasciale. Je pratique également la sophrologie et la cohérence cardiaque.Ces méthodes complémentaires m’ont sauvee.La médecine traditionnelle est dépassée. »Connais-toi toi-même » et tu te donneras toutes les chances de guerir, encore faut-il le vouloir. Merci a tous ceux qui m’ont aidée et aux médecins « avant-gardistes ».

  19. J’ étais dans un premier temps infirmière hospitalière , puis libérale ,j’ ai donc toujours soigné les autres , sans m’ occuper de moi .Au bout de plusieurs années , j’ ai pensé , zut ,j’aimerais bien avoir aussi une maladie , pour qu’ enfin on s’ intéresse un peu à moi , juste pour voir ( idiot , non ? ) .Manque de chance , ce que je n’ avais pas du tout prévu , j’ ai développé une SEP.Juste avant j’ ai perdu mon fils d’ un accident de voiture ,mon mari s’ est trouvé une maîtresse et m’ a quittée , et après toutes ces joyeusetés , j’ ai accepté de prendre ma retraîte , et un an après la SEP a été diagnostiquée .

  20. Latapie dit :

    Ce que disent les différents intervenants dans ce domaine de la relation cerveau/corps m’apparaît souligner un fait intéressant dans la mesure où il semble nécessaire de régler ses conflits relationnels pour reprendre pied dans le monde de la bonne santé.
    Et, parallèlement, il est intéressant de constater que les problèmes de conflits relationnels sont essentiellement liés au regard que l’on peut avoir sur les autres nous-mêmes, c’est à dire des humains.
    En effet, chez une personne à peu près « normale », les conflits (j’entends par là la rancœur, la haine ou tout sentiment négatif qui puisse durer dans le temps) ne se rencontrent pas avec un animal ou un végétal voire avec un objet inanimé.
    Par contre, en ce qui concerne ce que l’on peut être amené à vivre de relations humaines, là, le sentiment de frustration et par suite tous les sentiments négatifs qui en découlent peut prendre des proportions démesurées au regard de ce qui a pu provoquer cet état de pensée. Et la maladie a tout loisir de s’installer.
    Ces maladies, fruits de notre pensée perturbée, pourraient effectivement être traitées en révisant notre regard sur telle ou telle personne, objet du malaise.
    La relation ouverte rétablie avec celui ou celle qui nous paraissait hostile dans un premier temps, la pensée de nouveau apaisée, rassurée, le corps peut effectivement se détendre et reprendre sa fonction holistique naturelle et traiter la maladie.
    Maintenant, si nous voulons évoquer la prévention, tant il est vrai que le meilleur moyen de se soigner est de ne pas tomber malade. Si, partant du principe que régler nos conflits avec autrui nous apporte santé et équilibre, quel est notre intérêt à créer des conflits?
    Je sais, poser la question peut paraître absurde puisqu’ils viennent(ces conflits) sans qu’on y prenne garde et semblent nous saisir à notre insu. Toutefois, je persiste: quelle est la nature de ses réactions irrépressibles et par quoi sont-elles déclenchées?
    Quand on y regarde de plus près et que l’on ose se regarder bien en face (ce que je pense avoir fait, au moins, un peu), il est assez aisé de constater que si la valeur que je me donne ou que l’on m’a appris à me donner (situation sociale, diplôme, reconnaissance, appartenance ethnique ou religieuse, compte en banque, propriétés, voiture, époux ou épouse de, etc…), tous ces masques qui me désignent socialement, c’est à dire au yeux des autres, s’ils venaient à disparaître avec acceptation de ma part, la source de nos conflits relationnels se tarirait du même coup.
    Ou, plus exactement, si c’était l’assujettissement à ces fausses valeurs dont nous nous couvrons comme pour se rassurer, qui disparaissait, là, je doute que les raisons d’entrer dans les heurts de relations puissent perdurer. Cela veut dire que ce sont mes masques qui, une fois heurtés par l’autre, provoquent en moi des sentiments négatifs.
    Et donc, plus de masques, plus de faux besoins à gérer, plus de raisons de se mal-entendre avec nos pairs humains, plus de maladie.
    J’ose croire même que les hérédités mauvaises, gros facteurs de transmission des maladies, que ces hérédités pourraient retrouver leur normalité. Pourquoi pas?…
    Et si la libération de nos pensées en ce qui concerne toutes ces valeurs périssables nous amenait, faute de maladies à soigner, à vivre une société d’où serait exclues toutes les médecines. Serait-ce de la folie? Une utopie?…
    Personnellement, je ne crois pas. Et puisqu’il s’agit d’un forum sur la médecine et la maladie, je limiterais à ce domaine l’exposé des conséquences d’une telle vision des choses…

    • texte trés pertinent qui m’ a beaucoup parlé sur le plan spirituel dans la vision d’ une société sans conflits intérieurs et donc sans maladies. Voilà bien le défi de toute une vie de terrien du 21ième siècle….Soyons le changement que nous voulons vivre.

  21. Guy Dubois dit :

    Cela fait plaisir de constater que des médecins, des psychothérapeutes abordent le lien entre le psychosomatique et la maladie physique, ceci en y apportant leurs expériences et leurs succès.
    Mais il ne faut pas oublier aussi les précurseurs comme le Dct Hamer, au moins en faire référence en bonne place tout en ajoutant les expériences et découvertes nouvelles. Celui-ci a beaucoup souffert et souffre encore beaucoup de l’incompréhension qu’il a subit ainsi que de la forte répression notamment en France.
    Bravo encore au choix fait par le Dct Thomas lamotte.

  22. BOBO JOSIANE dit :

    Pour avoir vécu un drame familial jeune (15 ans) et pour lequel j’ai mis 10 ans à m’en remettre, je sais de quoi vous parlez, car à 25 ans j’ai décidé de ma guérir de ce mal, aujourd’hui la voix intérieure que j’ai actionnée me rappelle à elle souvent ce qui me permet d’accéder à une vie saine et meilleure, je me suis pris en charge en pleine conscience, chaque heure et chaque jour. En quelque sorte je me suis sauvée.

  23. WEYRICH dit :

    Effectivement on se rapproche de la théorie de Hamer qui a été jugé pour avoir causé des morts ou du moins détourné des malades des traitements médicaux conventionnels et avoir pour le moins accéléré leur mort. C’est trop facile de faire des disparus des saints persécutés. je préfèrerais entendre l’avis du Dr Thomas Lamotte sur le sujet.
    Cordialement.

  24. Manope dit :

    Je suis étonnée que le docteur Tholas Lamotte ne cite pas les travaux du docteur Hamer. Il est évident qu’il développe sa théorie et sa pratique à partir des recherches, entre autres, de ce dernier. Cela n’enlève rien à son efficacité et à la réalité de la chose, c’est juste une question d’honnéteté intellectuelle. Le travail méticuleux et approfondi de Hamer, qui l’a mené en prison, donne une cartographie précise du cerveau en lien avec les organes et les ressentis, ainsi que l’évolution des maladies selon le tissu atteint.
    Pas évident à entrer dans le sujet mais passionnant et vérifié !

    • ipsn dit :

      Dans son livre, il le cite dès les premières pages. Et généralement, lors de ses conférences, il en parle également. Bonne journée.

  25. Je suis ravie que des médecins également exercent leur art sous cette forme ; nous sommes bien trop peu nombreux à le faire, alors que les résultats sont là, et surtout, cela est si logique ! Comment peut-on encore aujourd’hui imputer nos maladies au hasard ??? Il est toutefois important de ne pas culpabiliser (le mal de l’occident) lorsque l’on prend conscience de ce que nous fabriquons nos maladies. Enfin, cela nous rend notre puissance : ce que j’ai fait, je peux le défaire !

  26. CATELLANI dit :

    En effet la découverte de cette théorie grace à un séminaire du Dr Salomon Sellam, Christian Flèche et tous les thérapeuthes que j’ai pu entendre l’origine de multiples pneumopathies , une légionellose, et la promesse d’un prochain cancer du poumon. Ouf depuis l’approche de ces thérapeuthes terminés les maladies, meme les banales grippes ou gastros et je dois dire que je suis infirmière en cardiologie, je transmets ce que je peux, je me suis faite aider aussi par l’hypnose, EMDR, PNL, méthode communication Salomé, sophro, merci

  27. gleconseil dit :

    Bonjour,
    tout ceci n’est pas nouveau et vous pourriez au moins citer le Dr Hamer pour ces travaux sur le cancer.

  28. NONG Patricia dit :

    Et pour les T.O.C.S. sévères, y aurait-il une issue avec cette approche thérapeutique? J’ai lu deux livres, l’un du Dr. Hamer, l’autre de Christian Flêche, mais dans ces ouvrages, jamais ces docteurs ne parlent des T.O.C.S. Je suis atteintes de T.O.C.S. très sévères depuis 25 ans et j’ai le sentiment que je n’en guérirais jamais malgré des thérapies comportementales, des anti-dépresseurs et une intervention de stimulation cérébrale profonde avec des électrodes implantées dans le cerveau.Je ne sais plus quoi faire; je suis végétalienne et ne consomme pas de gluten, mais des algues, de la levure alimentaire… Si vous pensez à une solution sérieuse, merci de me le faire savoir.

    • Prenay dit :

      Bonjour,
      Les TOC et la plupart des blessures émotionnelles et affectives peuvent diminuer, voire disparaître grâce à la PBA, psycho bio accupression mise au point par le Dct Delatte.
      La technique est bien expliquée sur le site et dans le 3ème livre (dont les droits ont été achetés aux USA) du Dct Delatte et qq séances suffisent à améliorer l’état psychologique de la personne.
      http://www.psycho-bio-acupressure.com/
      Les personnes soignantes sont référencées sur le site.
      C’est pour ma part une technique qui m’a libéré et permis d’avancer vers la paix intérieure et donc la santé.
      bien à vous!

  29. […] Qu'est-ce que la symbolique des maladies? […]

  30. Henri dit :

    Bonjour,

    Il est vrai que dans ses livres le Dr Pierre-Jean-Thomas Lamotte ne cite jamais le Dr Hamer mais bien ces deux acolytes Pierre Julien et Pierre Barbey, tous deux d’ailleurs décédés il y a quelques années. Il cite Carl Simonton, Michel Moirot, Henri Laborit, Groddeck mais pas Hamer, ce qui m’étonne fortement.

    L’ispn à répondu par deux fois que « Dans son livre, il le cite dès les premières pages » et j’aurais aimé connaître la page où Hamer est cité et comment il le cite. Cette réponse n’est pas suffisante car j’aurais préféré, pour éviter d’autres polémiques, que l’ispn, dans sa réponse, copie/colle cette citation.

    Il est étonnant, que le livre de ce médecin ne comporte pas de bibliographie. Quel est le sens symbolique de cela ?

    Hamer a écrit plusieurs livres et ils sont très rarement cités par les nombreux auteurs qui ont repris à leur compte les travaux du Dr Hamer.

    Il y a plus de 25 ans, le premier livre vendu en librairie qui a mentionné la découverte du Dr Hamer fut « Le cancer apprivoisé ». J’ai beaucoup apprécié ce livre qui, lui, mentionnait ses sources. J’avais d’ailleurs écouté son auteur, le psychologue Léon Renard, lors d’un congrès à Paris.

    Au cours des années j’ai découvert, ici et là, des conflits entre les différentes écoles qui se sont appropriés les travaux de Hamer.
    Les responsables de ses écoles avaient, comme le Dr Hamer, une personnalité plutôt psycho-rigide. Quel dommage car cela donne des occasions aux détracteurs de la nouvelle médecine pour critiquer cette énorme découverte scientifique.
    Plutôt que de s’associer il y a des guerres d’ego. Un comble!

    Bel été
    Henri

  31. Lebrun dit :

    J’ai posté il y a quelques jours et mon message n’est pas visible.
    Peut-être à cause des vacances ? Je fais encore une tentative.
    Henri

    Bonjour,

    Il est vrai que dans ses livres le Dr Pierre-Jean-Thomas Lamotte ne cite jamais le Dr Hamer mais bien ces deux acolytes Pierre Julien et Pierre Barbey, tous deux d’ailleurs décédés il y a quelques années. Il cite Carl Simonton, Michel Moirot, Henri Laborit, Groddeck mais pas Hamer, ce qui m’étonne fortement.

    L’ispn à répondu par deux fois que « Dans son livre, il le cite dès les premières pages » et j’aurais aimé connaître la page où Hamer est cité et comment il le cite. Cette réponse n’est pas suffisante car j’aurais préféré, pour éviter d’autres polémiques, que l’ispn, dans sa réponse, copie/colle cette citation.

    Il est étonnant, que le livre de ce médecin ne comporte pas de bibliographie. Quel est le sens symbolique de cela ?

    Hamer a écrit plusieurs livres et ils sont très rarement cités par les nombreux auteurs qui ont repris à leur compte les travaux du Dr Hamer.

    Il y a plus de 25 ans, le premier livre vendu en librairie qui a mentionné la découverte du Dr Hamer fut « Le cancer apprivoisé ». J’ai beaucoup apprécié ce livre qui, lui, mentionnait ses sources. J’avais d’ailleurs écouté son auteur, le psychologue Léon Renard, lors d’un congrès à Paris.

    Au cours des années j’ai découvert, ici et là, des conflits entre les différentes écoles qui se sont appropriés les travaux de Hamer.
    Les responsables de ses écoles avaient, comme le Dr Hamer, une personnalité plutôt psycho-rigide. Quel dommage car cela donne des occasions aux détracteurs de la nouvelle médecine pour critiquer cette énorme découverte scientifique.
    Plutôt que de s’associer il y a des guerres d’ego. Un comble!

    Bel été
    Henri

    • pierju22 dit :

      Pour information monsieur , vous vous plaignez de différentes désinformations dans votre message , commencez vous même par ne pas donnez des informations de type grave’ tous deux d’ailleurs décédés » ..avant de donner des leçons …informez-vous correctement avant !!!
      Vous , vous êtes dangereux Monsieur.

  32. […] Française de Kinésiologie Spécialisée. Qu'est-ce que la symbolique des maladies? La théorie est la suivante : on ne contracte pas une maladie ou un mal par hasard, la maladie est […]

  33. Mirthe dit :

    Il faut arrêter les conflits pour éviter les maladies. Voilà ce que je retiens de tout ce que je viens de lire dans les commentaires. Et surtout un élément essentiel d’une personne qui écrivait que certaines personnes ne veulent pas savoir le pourquoi de leur maladie car elles l’ont attiré à elles parce qu’elle présentait un bénéfice secondaire. Ouvrir son cœur à l’amour est une étape importante pour toute guérison. Aimer ce que l’on est sans se juger et sans regrets empêche bien souvent la maladie. La guérison pour moi est une prise de conscience de notre degré d’amour pour soi car il résout le degré d’amour pour les autres. La maladie vient nous parler de notre manque d’amour et d’estime car quand on a fait la paix avec les épreuves que la vie nous met sur notre route, alors la maladie passe son chemin. Une bonne dose de compassion pour son foie ou ses intestins et d’autres organes selon nos actes à leur égard peut apporter des éléments de compréhension quand au sens de notre maladie. Les conflits intérieures et les douleurs cachés aussi. Une psychothérapie de fond avec un bon thérapeute peut libérer les obstacles qui se dressent sur notre chemin. Paix et Amour à vous tous. Mirthe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Pour consulter notre politique de confidentialité, cliquez ici.